Action des chrétiens pour l'abolition de la torture (ACAT)

La torture : un mot qui glace. D’infinies souffrances pour des milliers d’êtres livrés à l’imagination des bourreaux. En ce moment même. Dans plus de la moitié des pays du monde.

En 1974, deux femmes protestantes ont dit « plus jamais ! ». Elles croyaient en Dieu, elles croyaient en l’homme. Elles ont fondé l’ACAT. Une ONG qui mobilise chrétiens de toutes confessions et hommes de bonne volonté pour faire vivre l’espoir d’un monde sans torture, ni peine de mort.

  • Notre mission : –lutter contre la torture ; –abolir la peine de mort ; –protéger les victimes ; –défendre le droit d’asile.
  • Notre force : –28 000 membres (adhérents et donateurs) ; –310 groupes agissant en France ; –L’œcuménisme et la spiritualité au service de la dignité ; –L’appartenance à la FIACAT, réseau international des ACAT.
  • Nos moyens d’action : –veiller, enquêter, dénoncer et témoigner; –informer et sensibiliser ; –interpeller et faire pression ; –agir en justice ; –assister les victimes et leurs familles ; –prier en soutien aux victimes
REMARQUE :
Notre mouvement n’est pas un mouvement comme les autres et il n’entre pas non plus dans les services d’Eglise au même titre que la mise en place et pratique des sacrements tels le baptême par exemple.
A ce titre, nous ressentons parfois un certain discrédit, comme un mouvement de 2ème zone, voire, pas nécessaire. Rappelons que “défendre la dignité de l’homme, ce n’est pas une option mais un impératif catégorique pour tout baptisé.” Ne pas défendre la dignité de l’homme c’est ne pas défendre celle de Dieu. Ce principe essentiel a été rappelé par tous les papes récents depuis Jean 23, Paul 6, Jean Paul 2, Benoît 16 et bien sûr le pape François!
Les références bibliques sont multiples et elles justifient le rappel de ce principe essentiel par les plus hautes instances de l’Eglise! Le cardinal Etchégaray disait :”Une magnifique mission appelle les chrétiens à l’avant-garde de la lutte pour l’abolition de la torture avec le même élan que d’autres générations ont combattu l’esclavage”.
Yémen, la France complice ?

Malgré l’embargo européen sur la vente d’armes à l’Arabie Saoudite qui combat au Yémen et tue des populations civiles, la France continue ses exportations d’armes vers l’Arabie Saoudite (2ème client après l’Egypte). Le fait que ces armes servent à commettre des violations graves du droit international humanitaire rend la France complice.

L’équipe se réunit 1 fois par mois au domicile de l’un ou l’autre des membres, durant 1h30 à 2h, temps durant lequel après avoir prié, nous échangeons les nouvelles locales et internationales concernant les droits de l’homme et nous mettons en place des évènements tels : “La nuit des Veilleurs” etc…

Contacts :

Marie-Edith MEENS : 06 82 32 93 97
marieedith.meens@hotmail.fr

Maurice COLLIER : 06 72 72 30 58
maurice.collier@orange.fr

Liens informatifs :

http://fondationpanzirdc.org/massacre-de-lemera-du-6-octobre-1996-je-me-souviens/

Vous pourrez y découvrir le témoignage de Denis Mukwege, le médecin qui répare les femmes violées, utilisées comme armes de guerre. Une vie de lutte contre l’impunité, prix Nobel de la paix en 2018.

Pour sensibiliser les jeunes aux droits humains.

Retrouvez la vidéo sur : www.acatfrance.fr/outils

Ou sur notre chaîne YouTube : ACAT-YouTube