Un temps de mémoire et de prière pour les personnes victimes d’abus sexuels dans l’Église, aura lieu à 17 heures en la collégiale Saint-Pierre d’Aire sur la Lys, le 15 mai. 

Avec la détermination de continuer notre chemin de conversion en actes pour l’accueil des personnes victimes et le travail de prévention indispensable sur ces questions, soyez assurés, chères amies, chers amis, de mon soutien et de ma prière. 

Un numéro national d’écoute a été ouvert, par la Conférence des Evêques de France, en lien avec l’Association France Victimes, et parallèlement, la cellule d’écoute des personnes victimes d’abus sexuels sur mineurs dans le diocèse a été renforcée. On peut la contacter à l’adresse mail suivante : ecoute.victime@arras.catholique.fr

Ce ne sont que quelques éléments d’une démarche qu’il nous faut poursuivre, notamment en termes de prévention. Les neufs chantiers décidés par les évêques ont trouvé des pilotes et sont actuellement au travail. Un certain nombre de documents et d’outils pour accompagner la pastorale des jeunes d’une part, et stimuler l’attention générale des fidèles à ces questions d’autre part, seront très bientôt diffusés.

Un groupe de travail a également été mis en place pour étudier l’éventualité de décisions spécifiques à prendre ou de chantiers à ouvrir dans le diocèse d’Arras. Il me rendra ses conclusions autour de Pâques.

La lutte contre les violences sexuelles sur mineurs dans l’Église est l’affaire de tous. Il y va de notre vigilance, de l’attention aux plus fragiles mais aussi des relations fraternelles entre nous, d’une réelle rigueur dans la manière de mettre en œuvre nos projets, d’une capacité de soutien et éventuellement d’interpellation mutuelle.

C’est tous ensemble que nous pourrons progresser dans la prise en charge de ces questions et ainsi, dans le travail de vérité et de prévention, afin de laisser le Seigneur nous renouveler pour la mission.

+ Olivier Leborgne,

Évêque d’Arras, Boulogne et Saint-Omer.

Rappel si besoin de parler ou d’être écouté :

Pour faciliter votre démarche par nature difficile, mais nécessaire, une adresse de messagerie vous est dédiée. N’hésitez pas à y déposer votre demande et vos coordonnées. Vous serez contacté dans les plus brefs délais : ecoute.victime@arras.catholique.fr