Le dimanche 17 octobre, nous avons vécu à Arras, comme dans tous les diocèses du monde, le lancement de la démarche synodale initiée par le Pape François.

Cette démarche arrive dans un contexte difficile avec le rapport CIASE qui est un choc : tant de personnes ont souffert. Nous devons avoir le courage de la vérité aux victimes. Mgr Leborgne a ajouté que ce rapport marque la faillite d’une institution qui a préféré sa réputation à l’écoute et à la défense des victimes. L’Eglise a besoin d’un renouveau. Il nous faut accueillir l’Eglise telle que le Seigneur veut nous la donner.

Ce synode qui s’étendra de 2021 à 2023 a pour objectif de réfléchir sur ce qu’est l’Église et sur la façon dont chaque baptisé peut y contribuer.

Pas à pas, l’Esprit Saint nous guidera. Cela bousculera aussi notre organisation qui est fatiguée. Cela provoquera des deuils mais n’ayons peur d’aucune question. Quelques unes ont été évoquées : quelle place pour les femmes dans notre Eglise ? Comment bâtir l’Eglise à partir des pauvres ? Comment arriver à vivre une fraternité évangélique ? Allons voir plus loin sans chercher le conflit mais sans en avoir peur.

Personnellement, ce que j’ai entendu (et que je viens de retranscrire) m’a rempli de joie et d’espérance. Des signes m’ont aussi marquée :

J’ose espérer que ce synode permettra de construire une Eglise plus ouverte, plus accueillante, à l’image du Christ,  que nous aurons le courage de la vérité et d’ouvrir des chantiers pour vivre autrement les responsabilités et qu’elle permettra à chacun de faire une réelle rencontre avec Jésus Christ.

Oui partageons nos rêves pour l’Eglise de demain et que ces rêves deviennent réalité sous la conduite de l’Esprit Saint.

Rendez vous avec la visite pastorale de notre évêque et sur le site du diocèse :  https://arras.catholique.fr/synode2023

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez la !

Note moyenne 4.3 / 5. Nombre de votes 7

Aucun vote jusqu'à maintenant ! Soyez le premier !